Le geai d’eau !

Un petit post pour une observation que je fais, maintenant depuis un bon mois: d’innombrables geais des chênes traversent mon marais du nord au sud et du sud au nord, continuellement,  afin de s’approvisionner en glands .

Comme cette année, les chênes pédonculés en ont très peu, les oiseaux se rabattent sur les chênes verts abondants sur la presqu’ile de Truscat et pourvus de belles quantité de graines .

Alors, inlassablement, ces splendides corvidés, aux plumes bleues, font des réserves pour l’hiver et comme ils vont en oublier, ils deviennent de véritables forestiers depuis des générations .Ont leur doit très certainement les beaux peuplement de chênes verts de Truscat .

geai

geai transportant des glands
geai transportant des glands

Ont peu remarquer sur les photos que le geai ne transporte pas qu’un gland, mais qu’il en cache, comme le hamster,  dans sa « gorge » .

Tout cela peut paraitre anodin, mais ces oiseaux craintifs et braillards ne sont  que très rarement observés en « pleine eau », euh à découvert ( habituellement ils passent d’arbre en arbre dans les frondaisons )et ici on les voit risquer leur vie, car si un faucon pèlerin ( très présent dans le coin ) voit leur manège, ils risquent fort de passer un mauvais quart d’heure !

4 réflexions au sujet de « Le geai d’eau ! »

  1. un grand merci pour ces petits reportages, qui nous fait vivre la naissance et la transformation de la saline de Truscat… ,
    merci aussi pour l’aspect naturaliste…toujours passionnant…
    un grand bravo aussi pour la qualité des photos d’oiseaux… !!! (à la vitesse où vont les geais – même alourdis de glands, faut le faire !!)

    Bonne semaine

    Didier

Répondre à Guilhem Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *